L’UNIVERS CONNECTÉ

Par Sam's • 27 déc, 2015 • Catégorie: ARCHIVES, EDITO, LES PLUS POPÜLAIRES, MECANIQUE CELESTE, SCIENCES QUANTIQUES

Le Champ Unifié, La Découverte
Qui Va Transformer Notre Monde !

Un nouveau paradigme est-il en train d’émerger
dans le monde de la physique quantique ?

C’est ce que semble indiquer la récente publication, dans une revue scientifique à comité de lecture, des travaux de Nassim Haramein. Sa théorie de «l’Univers connecté» offre une vision alternative de la gravité.
À la clé : la découverte d’une énergie potentiellement infinie.

Lire l’article sur Nexus : Champ unifié … Et si Nassim Haramein avait raison !

              Et le documentaire de son exposé sur le Champ Unifié

” Tout ce que l’on considère comme spirituel ou métaphysique est en général simplement de la physique que nous n’avons pas encore comprise”
 - Nassim Haramein -

Nous baignons, explique Nassim Haramein dans une énergie fondamentale qui est à la source de la création du monde physique. Cette énergie c’est le vide, ou l’espace qui nous entoure. Cet espace cependant n’est pas vide dans le sens usuel du terme mais plein d’énergie, une énergie qui connecte absolument tout. Ces nouvelles découvertes en physique vont avoir un impact majeur, nous dit Nassim Haramein, sur notre façon de vivre tant individuellement que collectivement.

THÉORIE DE L’UNIVERS CONNECTÉ

Cette incroyable théorie, comme son nom l’indique, prouve que tout dans un Multivers vivant et conscient est connecté par un vide infiniment dense énergétiquement.  Elle réalise le pont tant attendu entre la physique quantique et la cosmologie, et ce d’une manière purement géométrique, ce qui était le rêve d’Albert EINSTEIN :

• Les trous noirs répondent à une distribution fractale : ils sont répartis depuis l’infiniment petit (distance de Planck) jusqu’à l’échelle cosmologique (l’univers, qui est lui-même un trou noir). Les galaxies et les étoiles contiennent un trou noir en leur centre (ce qui a été vérifié scientifiquement depuis).

• La matière noire n’existe pas (rejoignant dans cette idée Jean-pierre PETIT qui l’avait également annoncé dans le cadre de sa théorie sur les univers gémellaires) : c’est une commodité inventée par la communauté par déficience d’explication. Les 95% de matière manquante de l’Univers s’expliquent par l’incomplétude des équations d’Einstein, qui ne prennent pas en compte la torsion de l’espace-temps.

• Il n’y a pas 4 interactions fondamentales, mais 2. Les interactions nucléaires fortes et faibles n’existent pas, et n’ont été inventés que pour convenir de la non-prise en compte de la distribution fractale des trous noirs, qui suffit à assurer les cohésions que devaient prendre en charge les interactions nucléaires

• La gravitation est non seulement compatible avec la mécanique quantique (ce sur quoi la science s’est toujours cassé les dents), mais elle en est la continuité.

• Le vide a une structure, et l’énergie du vide (dont l’équivalent-masse du volume d’un proton est exactement celui de la masse de l’univers) assure la cohésion de l’Univers.

• L’énergie noire n’existe pas, l’accélération de l’expansion trouve son pendant dans l’effondrement du vide sur lui-même, conformément à la loi fondamentale de la physique « Action-Réaction »).

• La structure du vide se réduit à un modèle de 64 tétraèdres construits en symétrie inversée. Ce modèle nous a été laissé par d’anciennes civilisations datant d’au moins 10.000 ans et se retrouve sous forme du symbole nommé Fleur de Vie sur toute la planète (Égypte, Chine, Amérique Centrale, …).

Conférence de Nassim Haramein en francais

Nassim Haramein nous explique sa théorie de l’Univers Connecté et ses implications et applications dans notre société. Il y explique l’essentiel de ce qui est abordé ici et ailleurs sous l’angle spirituel. Les informations qu’il livre sont à même de bouleverser la conscience que l’on peut avoir de soi, du monde et donc de la relation à l’autre.

De nombreux liens sont tissés entre les découvertes les plus pointues de la physique et les connaissances des grandes civilisations anciennes dont ne nous parle pas l’archéologie officielle, mais dont toutes les traces de leur existence sont pourtant bien visibles.

Il indique également que la la gigantesque transition en cours ne passe pas inaperçue aux yeux des dirigeants et des chefs d’industrie et qu’un grand nombre d’entre eux se réunissent et réfléchissent à la manière de la vivre au mieux pour tous.

Je ne peux que vous inviter à écouter Nassim Haramein. Un bref passage est un peu plus ardu mais bien vulgarisé, tout le reste étant aisément compréhensible.Serait-il possible qu’un trou noir siège au centre de chaque atome, de chaque étoile, de chaque galaxie ? Notre Univers serait-il lui-même un trou noir ?


Nassim fait référence à d’autres notions telles que celles de la “mémoire de l’eau” où le prix Nobel de médecine Luc Montagnier a fait un constat surprenant où l’eau garde en mémoire l’information de la matière qui provoquera peut-être une révolution en matière médicale…(reprenant les travaux de J Benveniste) pour ceux qui ne sont pas encore informés ou ouverts à ceci, vous pouvez visionner le film : On a retrouvé la mémoire de l’eau.

Voici également un lien vers une autre référence de Nassim Haramein au cours de cette conférence, où en parlant du rôle minime du cerveau dans la conscience et de l’importance de l’eau dans la circulation de l’information, il cite l’exemple de “l‘homme qui fonctionnait pratiquement sans cerveau“. (Merci à Elisabeth Rouzier pour cette mise au point ainsi que les liens.)

L’Univers Connecté
Un changement de paradigme complet !

Dans son dernier film « The Connected Universe » tourné par le célèbre réalisateur Malcolm Carter, Nassim explique au grand public ainsi qu’au monde scientifique comment sa théorie permettra de changer notre point de vue sur le monde.

William Brown et Nassim Haramein

Le paradigme scientifique dominant ne considère pas l’Univers comme un système vivant. Cela provient d’un point de vue que l’Univers n’est pas connecté, mais mécanique. Quelle est la différence entre une conception mécaniste de l’univers (agissant comme des engrenages et rouages d’une machine) par rapport à un système d’auto-organisation dynamique ? L’Information !

L’Information

Est le tissu de connexion de notre Univers

Que sont des processus dynamiques ?

Des systèmes avec des opérations de remontée de l’information (comme une fractale), ce qui se traduit par une évolution non linéaire et par l’imprévisibilité locale. L’interactivité (Intercommunication) d’un tel système avec des éléments génératifs et innovants ont pour résultat une intégration exponentielle et de la syntropie.

Loin des processus aléatoires et mécaniques envisagés comme la loi de l’entropie – ce qui en soi est un scénario très théorique d’isolement et de dis-connectivité. La vision du monde non connecté et mécaniste ne perçoit pas de potentiel pour des communications non-locales (un réseau universel de renseignements) que peuvent engendrer des influences d’ordonnancement spécifiques qui sous-tendent l’ensemble des processus physiques. Cette puissante orchestration déterministe est largement au-delà de la compétence d’une telle vision du monde myope.

La nature stochastique de la mécanique quantique – la théorie consensuelle du comportement fondamental de la matière – est le reflet de la fragmentation, de la vision du monde isolationniste. Cependant, même dans cette théorie, il est reconnu qu’un dispositif de mesure de taille infinie pourrait vérifier avec une certitude déterministe complète l’état quantique et les coordonnées de l’espace-temps de chaque particule dans une simple chambre. Hélas, un tel dispositif est impossible, car il s’effondrerait dans un trou noir. Pourtant, il y a un trou noir de cette ampleur qui mesure l’état de tous les quanta fondamentaux à chaque instant – et c’est l’Univers, puisque quand la masse de notre Univers observable est considéré en fonction de son rayon de mesure actuelle – notre Univers obéit à la condition de Schwarzschild, c’est à dire à la condition d’un trou noir.

« Chaque chose découle d’un choix binaire » - John Archibald Wheeler

Comment l’information est elle le tissu de connexion du cosmos ?

N’est-ce juste qu’un résumé – qu’une déclaration non physique? Non-pas. John Archilbald Wheeler, un des physiciens les plus éminents du 20e siècle et collègue d’Einstein, a développé des équations géométriques qui décrivent l’origine des caractéristiques les plus fondamentales de la matière – comme la charge et la masse d’une particule – l’un des domaines les plus actifs de la recherche même aujourd’hui (avec des notions artificielles d’un boson de Higgs). Ses formulations ont produites ces caractéristiques seulement à partir de la géométrie de l’espace-temps, tirant donc ainsi «charge sans charge» et «masse sans masse» – comme des caractéristiques émergentes de la structure et de la dynamique de l’espace-temps.

Alors que Wheeler est celui qui, aux côtés d’Einstein, comprenait la primauté de la géométrie – il a réalisé plus tard qu’il y avait une source encore plus fondamentale : c’est l’information – inventant ainsi la formule « it from bit ». C’est à dire que tout «ça» (tout objet NdT) vient de «bits» – unités de base de l’information. (Coïncidence, Wheeler a également formulé une solution à la gravité quantique, appelée l’équation de Wheeler-DeWitt – mais comme il n’a pas besoin du temps, les physiciens l’ont considérée comme irréelle – ne réalisant pas que ce que nous expérimentons comme le temps n’est en fait qu’une évolution localisée d’un sous-système à travers le structure de l’espace, mais pas un changement dans la structure de l’espace à l’échelle globale de l’Univers – temps de l’intrication quantique).

La structure géométrique de l’espace-temps est un moyen de codage d’information – de pixels de Planck.Les dynamiques de l’espace-temps transmettent et traitent l’information. Et la structure et l’évolution de l’espace-temps détermine et engendre les caractéristiques physiques de la matière et des forces dans l’Univers.

Physiquement, que sont des pixels de Planck?

C’est à dire, de quoi est physiquement fait l’Espace-Temps ?

La réponse est : de quanta électromagnétiques de point zéro.

Il s’agit d’un champ électromagnétique qui remplit tous les modes imaginables.

Qu’est-ce que cela a à voir avec la biologie? Outre la conclusion évidente que nous sommes fondamentalement faits de quanta électromagnétiques (d’espace lui-même) – il a une incidence directe sur la nature des processus biologiques de l’information (systèmes d’auto-organisation) et probablement la source de la conscience.

Parce que nous sommes chacun une unité fonctionnelle d’un moyen de traitement d’informations qui est le tissu le raccordement de l’univers.

Univers et / ou neurones

Unineuron

Quelle est cette image ?

Une tranche de cerveau montrant la vue microscopique de neurones ?

Une simulation par ordinateur de la distribution de la matière et des galaxies dans l’Univers (basé sur les valeurs observées de la matière noire dite et l’énergie sombre) ?

Ou peut-être la mousse quantique du vide (espace-temps) ? Faites votre choix. « Est-ce que cela forme la fonction de récapitulation à ces échelles (ce qui arrive à l’échelle dans les 4 dimensions spatiales de l’Univers observable) ?

Planck échelle du réseau

Planck-scale-Network

L’image ci-dessus donne une idée du réseau de l’espace-temps à l’échelle de Planck. Tout comme les filaments de «matière sombre» qui relient les superamas galactiques ensemble, ou les dendrites qui relient milliards de neurones – des points nodaux en forme de treillis (Le World Cristal de Planck-Kleinert) sont reliés par des filaments constitués de ponts de Planck-Einstein-Rosen (Construisant l’Espace-Temps avec l’intrication quantique). Et tout comme la propagation des signaux électriques à travers le réseau synaptique du cerveau – faisceaux de lignes intenses de flux électrique et magnétique à travers le réseau de Planck de l’espace-temps (champs de vortex de Poynting).

Il y a une réitération de fractale à travers la magnitude de dimension.

Tout comme un transistor peut fonctionner comme une unité binaire (par la présence ou l’absence d’une charge électrique), ainsi aussi le peut un seul atome ou une seule particule subatomique – ou, comme Wheeler la exposé – les oscillateurs harmoniques du vide quantique de Planck, l’espace lui-même.

Ce n’est pas nouveau, cela est connu comme le principe holographique.

Cependant, ce qui est souligné ici est que ce medium d’encodage de l’information peut être connecté dans un réseau de trou de vers continu – permettant des transmissions d’information non locales, c’est à dire supraluminique. « >Cela signifie que tous les secteurs de l’espace-temps agissent comme un volume d’informations de codage – elles ne sont pas isolées – il s’agit d’un réseau de traitement d’informations multiples.

Ce que le lecteur peut retenir de cette discussion, c’est que notre structure biologique et l’environnement de notre biosphère semblent être autre chose qu’un résultat isolé de certaines fluctuation aléatoires (un coup de chance) et beaucoup plus, partie d’une autoroute de l’information, d’un incroyable réseau, qui relie tous les points de notre Univers et générant des structures d’auto-organisation complexes de multivers très avancées, auprès desquelles l’information conduit constamment la transformation à travers toutes les échelles, dans une évolution coordonnée et étonnamment rapide.

Dans ce point de vue là, ce ne sont pas seulement la physique de notre univers unifiée à la complexité biologique dont nous sommes une partie, mais c’est de l’ensemble de la structure de l’Espace-Temps qui est une manifestation de ce que nous avons appris à décrire en tant que conscience, ou si vous voulez, d’un feedback d’information sur toutes les échelles produisant la conscience de soi.

Par: William Brown & Nassim Haramein

En savoir plus :

Time from quantum entanglement – http://arxiv.org/pdf/1310.4691v1.pdf
The Planck-Kleinert World Crystal – http://users.physik.fu-berlin.de/~kleinert/papers/planckklcZN.pdf
Building up spacetime with quantum entanglement -http://arxiv.org/pdf/1005.3035v1.pdf
Poynting vortex field – http://astroreview.com/issue/2012/article/the-gem-theory-of-the-unification-of-gravitation-and-electro-magnetism

http://flyingtaurus.over-blog.com/

Source : http://resonance.is/

Merci à Elishean.

INTERVIEW EN FRANÇAIS DE NASSIM HARAMEIN
SUR LA THÉORIE DE L’UNIVERS CONNECTÉ

Le CHOU BRAVE TV a rencontré NASSIM HARAMEIN, ce physicien internationalement reconnu, en particulier pour ses théories sur l’UNIVERS CONNECTÉ.

Ses recherches prouveraient que tout dans un multivers vivant et conscient serait connecté par un vide d’une énergie infinie. Elles posent les bases de ce qui pourrait être un changement fondamental dans nos connaissances actuelles de la physique et de la conscience, et dans notre vision du monde.

[NASSIM HARAMEIN] HOLOFRACTO-BIOGRAPHIE

NASSIM HARAMEIN est né à Genève, en Suisse en 1962. Dès l’age de 9 ans, Nassim élaborait les bases pour sa théorie de grande unification, qu’il a nommée l’UNIVERS HOLOFRACTOGRAPHIQUE, et plus récemment l’UNIVERS CONNECTÉ.

NASSIM HARMEIN est un physicien / cosmologiste internationalement reconnu, conférencier, inventeur, éducateur et Directeur de Recherches à la Fondation du PROJET RESONANCE, une organisation à but non lucratif entièrement dédiée à sa mission :

Délivrer au monde une connaissance et une technologie basées entièrement sur une approche holistique et complète de la dynamique et des forces de la nature, dans le but d’apporter une solution aux défis majeurs auxquels l’humanité fait face de nos jours.

DÉCOUVERTES

NASSIM HARAMEIN a passé le plus clair de sa vie a faire des recherches fondamentales sur la géométrie de l’hyperespace.

Après quelque 30 années de dévouement sans relâche à sa recherche en profondeur de l’unification, Nassim Haramein, avec son article scientifique le plus récent, « Le proton de Schwarzschild » (“The Schwarzschild Proton”), a reçu un award en Belgique, à Liège, pendant la 9ème Conférence Internationale CASYS’09 (Computing Anticipatory Systems) sponsorisée par l’Université de Liège.

Choisie par un groupe de réviseurs composé de 11 pairs, l’article d’Haramein remporta le « Best Paper Award » (Prix du Meilleur Article) dans le domaine « Physique, Mécanique Quantique, Relativité, Théorie des Champs, et Gravitation ».

Ce travail significatif crée un nouveau paradigme dans le monde de la théorie quantique, vu qu’il décrit le noyau d’un atome comme un mini trou noir, où les protons sont attirés l’un l’autre par la gravité plutôt que par une mystérieuse « force forte » indéfinie.
Cette nouvelle vision radicale du monde quantique produit une unification des forces et prédit de manière appropriée les valeurs mesurées pour le noyau des atomes (Plus d’info dans cet article).

Le modèle d’Haramein permet de calculer pour la première fois la masse exacte du proton, et ce avec une précision supérieure à celle des valeurs expérimentales déterminées en laboratoire.  Il se pourrait que Nassim ait déterminé la valeur exacte de la masse du proton (plus d’info dans cet article)

Beaucoup de travail doit encore être réalisé pour compléter le tableau, pourtant cet article à lui seul produit déjà des résultats remarquables !

***

Lien de téléchargement : Haramein_Nassim_-_L_Univers_decode.zip

Auteur : Haramein Nassim
Ouvrage : L’Univers décodé ou la théorie de l’unification
Année : 2012

Haramein Nassim - Rogue Valley Metaphysical Library Transcription française

Auteur : Haramein Nassim
Ouvrage : Rogue Valley Metaphysical Library Transcription française
Année : 2003
Lien de téléchargement : Haramein_Nassim_-_Rogue_Valley_Metaphysical_Library_Transcription_francaise.zip

Nassim Haramein 2

 L’univers est un océan d’énergie

L’univers est connecté à tout ce qui est vivant

Quand l’homme découvrira le potentiel de son être, il connaitra comment est conçu l’univers. L’humilité amène de grande vision, la Nasa va chercher loin ce qui se trouve en l’homme.
Là est la clef de la création.
L’homme est une réplique miniature de l’univers, c’est un miracle que personne ne peut nier.
Ce n’est pas le paysage qui est petit, c’est la fenêtre par laquelle on le regarde.
Un esprit étroit ne peut contempler l’arc en ciel ,s’il ne change jamais de position il passera a coté des plus grandes merveilles du monde.
En se heurtant au mur de son incompréhension qui n’a d’égale
… que son égo.

Sam's est
Email à Sam's Webmaster | Tous les Articles de Sam's

Une Réponse »

  1. La théorie de l’Univers holographique emprunte la forme canonique des mythes telle que Lévi-Strauss l’a défini dans “la potière jalouse”.
    Pour la structure du mythe :
    http://www.entropologie.fr/2016/09/le-mythe-de-la-potiere-jalouse.html
    Pour la théorie de l’Univers holographique, voir:
    http://www.entropologie.fr/2016/10/l-univers-holographique-un-mythe-moderne-suite.html

Laisser un Commentaire ;-)