L’ARBRE ET LA SOURCE

Par Sam's • 15 mar, 2015 • Catégorie: LES PLUS POPÜLAIRES, META HISTOIRE

 Logo et Credo de Métahistoire

Notre conditionnement bloque notre capacité de puiser aux ressources au cœur de notre matrice biogénétique spécifique à notre espèce humaine. Incapables de découvrir le plein bénéfice de notre intelligence propre, nous en sommes réduits à suivre un ensemble de comportements qui ne reflètent pas la vraie promesse de la sapience humaine.

“Nous avons tous des systèmes de comportements acquis et culturels qui ont imprégné notre subconscient.
Ces systèmes agissent tels des filtres sur notre vision du monde.
Ils influencent nos comportements, nos structures de langage, nos gestes, les mots que nous utilisons et aussi la façon dont nous rassemblons nos pensées.
Il nous faut trouver les moyens de remettre tout cela en question, continuellement.”

Ainsi s’exprime Jeanette Armstrong, auteur et artiste Okanaga, en conversation avec Derrick Jensen (Listening to the Land).
Elle explique que son groupe Amérindien, les Okanagan de Colombie Britannique, ont une tradition de longue date appelée En’owkin.

Cette tradition implique un processus de résolution des conflits grâce auquel toutes les parties acceptent de remettre leurs vues en question. “Pratiquer le processus d’En’owkin”, dit Jeanette Armstrong, “me demande constamment de me discipliner à la déconstruction de ce que je crois et de ce que je perçois quant à la façon dont les choses fonctionnent et de remettre en question continuellement ce que je crois et d’accroître continuellement mes connaissances et ma capacité de compréhension.”

EXTRAIT :

Durant des millénaires, l’imagination humaine, dans de nombreuses cultures, a dépeint un arbre cosmique émergeant d’une source sacrée. Un sceau cylindrique, de la vallée de l’Indus, aux alentours de 2000 av. EC, représente l’adoration de la Déesse qui demeure dans le puits. Agenouillé devant Elle, le shaman cornu, le Chasseur ancestral qui représente un aspect de l’orientation primordiale religieuse de notre espèce: respect et admiration en présence des pouvoirs générateurs de vie de la Nature Sacrée. La Source est symbolisée par le cercle à la base de l’arbre.

Ascension et Descente

La mythologie Nordique présente la même image éternelle dans l’histoire du poète-shaman, Odin, qui doit être pendu durant neuf nuits afin de recevoir la révélation sublime. Il monte dans l’Arbre pour s’abandonner à son flux de courants cosmiques au travers de ses branches et de ses feuilles.

Grâce à cette épreuve, il acquiert les runes, un alphabet secret composé de symboles divinatoires. Les runes représentent les formules génératrices de tous les langages possibles, de toutes les expressions verbales et écrites par lesquelles la connaissance humaine puisse être capturée et transmise. Au travers de cette épreuve, le shaman Odin “pendu à l’arbre” acquiert le pouvoir magique du langage mais sans, pour l’instant, l’accès à la sagesse transcendante qui fera du langage son instrument.

Pour acquérir cette seconde faculté, Odin doit descendre dans les mondes souterrains, à la racine de l’Arbre et boire à l’eau miraculeuse de la Source de Mimir. Le nom Mimir est corrélé au Latin memor et c’est pourquoi la Source de Mimir a été appelé la “source de la mémoire”. Voici ce qu’en dit Ralph Metzner :

“Il était dit que de boire de cette source conférerait la connaissance des commencements et des origines des choses - des humains, de la vie, des mondes… Dans les traductions Allemandes, le terme utilisé pour décrire la Source de Mimir est marchenreich
“empli d’histoires” - ce qui suggère que de boire de cette source était une expérience qui impliquait à la fois la faculté de vision et la faculté de raconter des histoires.

Lire la suite : http://www.liberterre.fr/met…/telecosmologie/arbresource.pdf

Sam's est
Email à Sam's Webmaster | Tous les Articles de Sam's

Laisser un Commentaire ;-)